Marisol Touraine : "Il n'y aura pas de déremboursement des lunettes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marisol Touraine : "Il n'y aura pas de déremboursement des lunettes"
©

Problème de vue

Marisol Touraine : "Il n'y aura pas de déremboursement des lunettes"

La ministre de la Santé a "engagé un processus" pour voir comment le gouvernement pourrait faire baisser les prix de certains produits.

La Cour des comptes a remis ce mardi 17 septembre son rapport annuel. Un déremboursement des lunettes y est, entre autres choses, préconisé. Une proposition rejetée par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine. "Il n'y aura pas de déremboursement des lunettes, affirme-t-elle clairement. En matière d'optique, j'ai engagé un processus pour voir comment nous pourrions faire baisser les prix de certains produits et qui viendra à son terme prochainement".

Le marché de l'optique reste toutefois "opaque" - dixit la Cour des comptes - et fait partie des sujets sur lesquels la ministre compte se pencher. "On s'aperçoit qu'il y a de marges importantes sur l'optique, des différences assez étonnantes et qu'on est en droit de questionner... Il s'agit d'engager la concertation et le dialogue pour faire en sorte de peser sur les prix en particulier des lunettes. J'ai bon espoir d'aboutir", explique-t-elle. La ministre affirme ne pas vouloir se résigner "à l'idée que les lunettes deviennent un produit de luxe quand on sait que, évidemment, c'est quelque chose d'essentiel. Ce qu'il faut, ce sont des produits de qualité à un prix accessible".

Le ministre de l'Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, s'est également dit "très réservé" sur la proposition de la Cour des comptes. "C'est très bien de réduire les dépenses mais il ne faut pas qu'on soit totalement asphyxiés", estime-t-il. Selon lui, "il est légitime que la Cour des Comptes se préoccupe de cette question, c’est son rôle. Mais je ne crois pas que ce soit la priorité de demander le désengagement total de la Sécurité Sociale [sur le remboursement des frais d’optique]".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !