Marine Le Pen se veut crédible sur l'Europe, face à Macron et la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen
Marine Le Pen
©AFP

Présidentielle 2022

Marine Le Pen se veut crédible sur l'Europe, face à Macron et la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne

Il n'est plus question de sortie de l'Union Européenne, ni d'abandon de l'euro

Au Rassemblement National, "Il n'y aura plus de remise en cause de l'Union européenne sur le fond", jure une huile de la campagne, (citée par l'Express) pour qui le RN doit désormais incarner "ceux qui veulent une Europe qui marche", dans un contexte où les Français sont attachés à l'Union. 

L'objectif est double pour Marine Le Pen selon l'Express.

Premièrement, il s'agit de contrer Emmanuel Macron. Depuis le 1er janvier, la France a pris pour six mois la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Une aubaine pour le chef de l'Etat.

L'autre objectif de la députée du Pas-de-Calais est une question de crédibilité, pour celle dont le programme aura effectué un virage idéologique majeur. Plus question de rétablir une monnaie nationale ni d'organiser un référendum sur le maintien dans l'UE, deux éléments essentiels de son programme de 2017 rappelle l'Express.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !