La marche des Salopes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La marche des Salopes
©

GirlPower

La marche des Salopes

La "marche des Salopes" est née d’une remarque désobligeante d’un policier à une femme. Une petite phrase qui engendre des marches de femmes dans de plus en plus de pays.

« Si vous ne voulez pas être violée, ne vous habillez pas comme une salope ! ». C’est en substance les mots qu’aurait prononcés un policier à l’encontre d’une femme qui n’était pas assez vêtue à son goût.

Une remarque qui a d’abord engendré une marche de protestation au Canada. Grâce à Facebook et aux réseaux sociaux, les Sluts Marche trouvent un écho important sur la toile. Les femmes américaines ont été les plus réactives, et  très vite le phénomène a embrasé le monde entier. En Angleterre, les femmes britanniques ont prévu de se réunir le 4 juin à Londres, à Trafalgar Square précisément.

Que revendiquent-elles ? Seulement le droit de pouvoir s’habiller comme elles veulent.

«Partout dans le monde, on dit que les femmes ne devraient pas regarder comme-ci, ne devraient pas sortir le soir, ne devraient pas aller dans certains endroits, ne devraient pas s'enivrer, ne devraient pas porter des talons hauts ou ne devraient pas être seules avec quelqu'un qu'elles ne connaissent pas»affirment les organisateurs de la marche de Londres.

«Non seulement c'est détourner l'attention de la véritable cause du crime - l'auteur - mais cela crée une culture où le viol est accepté, où il est presque autorisé ... après tout, elle doit l’avoir bien cherché, non? ».

lu sur BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !