Marche blanche pour Mireille Knoll : polémique autour de la venue de la France Insoumise et du FN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marche blanche pour Mireille Knoll : polémique autour de la venue de la France Insoumise et du FN
©BERTRAND GUAY / AFP

Exclus

Marche blanche pour Mireille Knoll : polémique autour de la venue de la France Insoumise et du FN

Après le meurtre antisémite d'une femme de 85 ans, le Crif a souligné que les deux partis n'étaient pas les bienvenus.

Mise à jour 10h : Marine Le Pen, tout comme Jean-Luc Mélenchon, ont fait savoir qu'ils se rendraient à la marche blanche.

Ce mercredi, une marche blanche sera organisée à Paris, en l'honneur de Mireille Knoll, une femme de 85 ans, tuée parce que juive. Mais tous ne sont pas bienvenus. "Le Crif refuse que nous venions sinon je serais bien évidemment allée à cette marche blanche avec d'autres députés FN", a ainsi déclaré mardi soir à l'AFP Marine Le Pen, appelant néanmoins les sympathisants de son parti à s'y rendre.

Un peu plus tard, le président du Crif, Francis Kalifat, a précisé sa pensée : "soyons clairs ni Jean Luc Mélenchon et les insoumis ni Marine Le Pen et le FN seront les bienvenus demain" a-t-il expliqué sur Twitter. Il reproche au leader de la France insoumise ses appels au boycott contre Israël, signe selon lui, d'une "haine de l'Etat d'Israël et des juifs". De nombreuses voix se sont élevées pour contester cette prise de position.

Invité sur RMC et BFMTV, le fils de Mireille Knoll a d'ailleurs appelé "tout le monde sans exception" à venir participer à la marche blanche. "Le Crif fait de la politique, moi j'ouvre mon cœur" a déclaré Daniel Knoll.

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !