Manuel Valls "salue la décision" prise par "En Marche !" de ne pas lui opposer de candidat aux législatives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls "salue la décision" prise par "En Marche !" de ne pas lui opposer de candidat aux législatives
©PATRICK KOVARIK / AFP

Reconnaissant

Manuel Valls "salue la décision" prise par "En Marche !" de ne pas lui opposer de candidat aux législatives

L'ancien Premier ministre a salué sur twitter la décision de La République en marche de ne pas lui opposer de candidat dans la première circonscription de l'Essonne

Manuel Valls a salué dans un communiqué relayé sur Twitter la décision de "En Marche !" de ne pas lui opposer de candidat dans l'Essonne pour les élections législatives de juin. 
"J'ai pris connaissance du choix d'En Marche! pour la première circonscription de l'Essonne. Je salue cette décision. C'est donc en homme libre mais fort d'une identité politique claire, revendiquée, assumée -républicain, progressiste, de gauche- que j'agis», a déclaré l'ancien Premier ministre, candidat dans la 1ère circonscription de l'Essonne
La décision a été annoncée par Richard Ferrand, Secrétaire général de la République en marche lors d'une conférence de presse qui s'est tenue en milieu d'après-midi. Interrogé sur la présence de Manuel Valls dans les investitures, il a expliqué : "Nous avons constaté que la candidature de l'intéressé ne correspondait pas aux critères de sélection car aucun candidat ne peut avoir fait 3 candidatures parlementaires…Nous ne voulons pas donner l'impression d'humilier, de rejeter, d'être dans une vindicte. Nous n'investissons pas l'intéressé mais nous ne lui opposons pas de candidat ou de candidate."
Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !