Manuel Valls ne reviendra "sans doute" pas en politique en cas d'échec à Barcelone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls ne reviendra "sans doute" pas en politique en cas d'échec à Barcelone
©Josep LAGO / AFP

Il ne faut jamais dire jamais

Manuel Valls ne reviendra "sans doute" pas en politique en cas d'échec à Barcelone

L'ancien Premier ministre était invité sur RMC avant son départ pour sa nouvelle aventure politique dans la course pour les municipales en Catalogne.

L'ancien Premier ministre français était invité ce lundi sur les antennes de RMC - BFM TV. Manuel Valls a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. L'ancien maire d'Evry a indiqué, dans le cadre de cet entretien, qu'il restera bien à Barcelone en cas d'échec aux municipales de mai 2019. 

Si "la question c'est est-ce que vous restez à Barcelone", la réponse est oui car c'est un choix de vie". 

Manuel Valls a dévoilé ses intentions mardi dernier et a officiellement annoncé son choix d'être candidat à la mairie de Barcelone l'an prochain. 

Interrogé directement s'il allait arrêter la politique s'il échouait, Manuel Valls a alors répondu : "Sans doute". 

Manuel Valls est encore un député français pour quelques heures encore. Il possède la double nationalité et est né à Barcelone en 1962. Manuel Valls a été naturalisé français à l'âge de vingt ans. 

"Tout le monde sait ici que je suis né à Barcelone. Tout le monde sait l’amour que j’ai pour ma ville natale. Il y a une opportunité, un espace qui s’est ouvert". 

L'ancien maire d'Evry va démissionner de son mandat de député mardi ou mercredi. Il va rencontrer le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, et il aura la possibilité de s'exprimer dans le cadre des questions au gouvernement "pour marquer sa reconnaissance".

"Adieu non, parce que j'aime ce pays, j'y reviendrai, j'ai des amis (...) Il n'y a pas de nostalgie, pas de regret, mais il y a de l'émotion".

Manuel Valls a surtout souhaité se défendre de toute "trahison" et d'"abandon". 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !