Manuel Valls : popularité en hausse malgré un été agité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Manuel Valls : popularité en hausse malgré un été agité
©

Au top

Manuel Valls : popularité en hausse malgré un été agité

Le ministre de l'Intérieur reste la personnalité politique préférée des Français malgré les nombreuses polémiques estivales, selon le baromètre TNS Sofres pour Le Figaro. 43 % des Français souhaiteraient le voir jouer un rôle important à l'avenir.

La côte de popularité de Manuel Valls n'a pas souffert des polémiques de l'été. Le ministre de l'Intérieur reste la personnalité politique préférée des Français, qui souhaitent à 43 % "le voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir", d'après le baromètre TNS Sofres de septembre 2013 réalisé pour le Figaro Magazine. Un chiffre en hausse de 5 points par rapport au mois de juin, et réparti sur tout l'échiquier politique : sa côte gagne + 4 points chez les sympathisants de gauche et + 7 chez ceux de droite.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne surfent pas sur la même vague. Le président de la République stagne à 27 % - de Français qui lui font "tout à fait" ou "plutôt" confiance – quand le Premier ministre le rejoint à 27 % (+ 1 point entre juin et septembre). Et ce malgré "une croissance meilleure que prévu, une majorité ressoudée, des francs-tireurs silencieux et les perspectives d'une action militaire en Syrie", écrit Le Figaro

Selon un autre baromètre publié par BVA pour BFM et Challenges, le moral des Français repartirait à la hausse avec 37 % de personnes confiantes (+ 26 points en moins de deux mois). Une augmentation à relativiser puisque le pourcentage de personnes "défiantes" reste encore supérieur (59%)..

Le sondage TNS Sofres a été réalisé auprès d'un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, du 29 août au 2 septembre 2013.


Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !