Manuel Valls sur l'affaire Dieudonné : "le rôle d'un responsable politique public, c'est de prendre des risques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls sur l'affaire Dieudonné : "le rôle d'un responsable politique public, c'est de prendre des risques"
©

J'assume

Manuel Valls sur l'affaire Dieudonné : "le rôle d'un responsable politique public, c'est de prendre des risques"

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé sur l'affaire Dieudonné lors de son déplacement ce jeudi à Rennes.

Manuel Valls assume tout. Dans l'affaire Dieudonné, le ministre de l'Intérieur reste droit dans ses bottes. Lors d'une rencontre avec la presse ce jeudi à Rennes, il a indiqué que "le rôle d'un responsable politique public, c'est de prendre des risques". "C'est un combat qui n'est pas que juridique et judiciaire. C'est un combat politique. Il ne fallait pas laisser passer ces propos insupportables", a-t-il expliqué.

"Il fallait réagir. L'action que j'ai entreprise a eu l'avantage de remobiliser tout le monde, y compris les services de l'Etat. L'élément déclencheur, c'est qu'il commençait une tournée", a-t-il ajouté. Et Manuel Valls voit du positif dans son action. En effet, selon lui, cela a permis à "tout le monde" de comprendre que "ce n'est pas un humoriste, ses spectacles sont des meetings".

Le ministre de l'Intérieur a aussi jugé "préoccupant" le nombre de réservations à ses spectacles car selon lui, les personnes qui y vont, "savent de quoi il s'agit". Enfin le ministre a conclu en disant : "on dit souvent que c'est lui faire de la publicité, c'est une vision fausse. (...) C'est important d'en parler". L'affaire Dieudonné est donc loin d'être close.

A lire aussi : 52% des Français (seulement) en faveur de l'interdiction du spectacle de Dieudonné mais 64% pensent que la mesure ne sera pas efficace pour lutter contre l'antisémitisme

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !