Maël de Calan accuse Laurent Wauquiez d'avoir "divisé par deux en moins d'un an" la base électorale des Républicains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Maël de Calan accuse Laurent Wauquiez d'avoir "divisé par deux en moins d'un an" la base électorale des Républicains
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Concurrence

Maël de Calan accuse Laurent Wauquiez d'avoir "divisé par deux en moins d'un an" la base électorale des Républicains

L'ancien candidat à la présidence des Républicains réclame un changement de stratégie du parti.

Maël de Calan, qui était arrivé troisième à l'élection à la présidence des Républicains, derrière Laurent Wauquiez et Florence Portelli, a estimé ce samedi sur France Inter que le parti devrait changer de stratégie. "Laurent Wauquiez devait redonner de la crédibilité à notre formation en faisant des propositions concrètes qui illustrent notre projet, et il fait exactement le contraire en diffusant des tracts de plus en plus agressifs dans lesquels les républicains ne proposent rien", a-t-il dit.

Pour lui, "Laurent Wauquiez a réussi à réduire notre base électorale de 20 %, le score de François Fillon à la présidentielle, à une dizaine de pourcent, (elle) a été divisée par deux en moins d'un an, ce n'est pas une bonne stratégie." Interrogé sur la faible présence de Laurent Wauquiez dans les médias, il a taclé le président du parti : "Laurent Wauquiez s'est imposé une petite cure médiatique parce que chaque fois qu'il parlait, il perdait des points dans l'opinion. C'est peut-être ce qu'il a de mieux à faire à court terme, mais à moyen terme, Les Républicains ne parviendront pas à incarner une alternative crédible s'ils continuent comme dans le tract qui fait polémique [...] à fonder leur discours politique sur des dénonciations violentes et stériles plutôt que de faire des propositions concrètes et efficaces."

"Plutôt que de dire que tout va mal essayons de dire ce que nous ferions", a déclaré le vice-président du mouvement Libres ! de Valérie Pécresse, qui veut "un projet qui illustre les valeurs qui sont les nôtres, celui d'une droite profondément européenne pour restaurer l'influence de la France en Europe".

Lu dans Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !