L'Union Européenne et le Japon signent un accord économique historique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'Union Européenne et le Japon signent un accord économique historique
©Koji Sasahara / POOL / AFP

Jackpot !

L'Union Européenne et le Japon signent un accord économique historique

Le Japon et l'Union Européenne ont signé aujourd'hui un accord de libre-échange qu'ils qualifient d'historique. Accord qui devrait voir les exportations européennes au Japon considérablement augmenter.

Le Japon et l'Union Européenne viennent de signer un accord historique. Le Jefta (Japan-EU free trade agreement) serait d'après Margaritis Schinas -la porte-parole de la Comission européenne - l'accord de libre-échange "le plus important jamais négocié par l'UE. Un accord qui intervient après le retrait américain du traité transpacifique et la mort du traité transatlantique et qui cherche à prouver que le multilatéralisme est encore possible. Son enjeu n'est donc pas uniquement économique mais aussi symbolique.

D'autant plus que le Jefta revient de loin. Si le projet a été lancé en 2013, sa réalisation était loin d'être acquise. C'est Donald Trump qui sans le vouloir, l'a remis sur pieds, en défendant un protectionnisme américain à toute épreuve. Le retrait américain de nombreux accords économiques a, en effet, accélérer les pourparlers menant ainsi à sa validation en décembre dernier et à sa signature aujourd'hui. 

Son entrée en vigueur, suite au vote du Parlement européen attendu en fin d'année 2018, mettra à bas 99% des barrières tarifaires japonaises rendant ainsi possible l'augmentation des exportations européennes qui devraient passer de 86 milliards d'euros à 106 milliards d'euros. Côté Europe, le grand gagnant devrait être le secteur agroalimentaire (plus de droits de douane pour les vins européens, par exemple), suivent ensuite les produits chimiques et les machines électroniques. Les japonais, quant à eux, se voient garantir un accès totalement libre au marché européen de l'automobile. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !