Londres : l'effondrement du plafond d'un théâtre fait au moins 76 blessés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Londres : l'effondrement du plafond d'un théâtre fait au moins 76 blessés
©

Accident ?

Londres : l'effondrement du plafond d'un théâtre fait au moins 76 blessés

La police n'écarte aucune piste mais semble indiquer que rien ne laisse penser à un acte criminel.

Catastrophe à Londres. Le plafond de l'Apollo Theatre, situé dans le quartier de Soho, s'est effondré jeudi soir en pleine représentation. Selon un bilan provisoire, 76 personnes auraient été blessées, dont sept gravement. Le service des ambulances précise toutefois que la plupart d'entre elles ont pu être traitées sur place et ont quitté les lieux en marchant.

Il aura finalement fallu une heure aux pompiers pour dégager toutes les personnes prises au piège sous les décombres. David Cameron a indiqué être régulièrement informé de l'accident et a tenu à remercier les équipes de secours pour leur intervention rapide. On ignore encore les causes de l'effondrement du plafond dans cette salle construite en 1901. La police n'écarte aucune piste mais semble indiquer que rien ne laisse pour le moment penser à un acte criminel.

"Peut-être dix minutes après le début de la pièce, nous avons entendu un bruit répétitif, nous pensions que c'était la pluie. Puis il y a eu un craquement et soudain c'est devenu plus fort et puis ça s'est effondré", raconte l'une des victimes. Comme lui, plus de 700 personnes étaient venus dans le très célèbre édifice afin d'assister à The Curious Incident Of The Dog in the Night-time, une pièce extrêmement populaire au Royaume-Uni, qui raconte le monde à travers le regard d'un enfant autiste.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !