Loi travail : "les manifestations n'ont pas vocation à changer le contenu des ordonnances", prévient Edouard Philippe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Loi travail : "les manifestations n'ont pas vocation à changer le contenu des ordonnances", prévient Edouard Philippe
©PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

En avant

Loi travail : "les manifestations n'ont pas vocation à changer le contenu des ordonnances", prévient Edouard Philippe

Le Premier ministre, dans un entretien au journal Sud Ouest, rappelle que "tout avait été annoncé avant l'élection présidentielle".

Le Premier ministre Edouard Philippe, qui inaugure ce samedi la foire de Pau, a profité de son passage dans la région pour accorder une interview au quotidien Sud Ouest. Il y assure que "les manifestations" contre la réforme du Code du travail "n’ont pas vocation à changer le contenu des ordonnances".

Alors que la CGT et la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon organisent plusieurs manifestations les 12, 21 et 23 septembre pour faire plier le gouvernement sur la réforme du Code du travail, Edouard Philippe rappelle que "tout avait été annoncé avant l'élection présidentielle par le chef de l'État, puis avant les législatives. Nous avons eu un débat parlementaire très intense, des rencontres extrêmement nombreuses avec les partenaires sociaux. Nous avons présenté les ordonnances le 31 août dernier".

Malgré les différentes manifestations prévues, Edouard Philippe "ne croi[t] pas que ce soit une épreuve de force. Et encore moins un coup d'État social. Lorsque vous présentez une loi qui a été annoncée avant les élections et qui a été débattue au Parlement, validée par le Conseil constitutionnel, vous ne faites pas un coup d'État. Nous respectons au contraire les engagements validés démocratiquement par les Français".

Dans cet entretien, le Premier ministre défend sa réforme : ""Le Code du travail empêche les embauches ! Dans la situation actuelle, beaucoup de petits entrepreneurs rechignent en effet à embaucher parce qu’ils savent que cela peut les placer en risque si la situation de leur entreprise se dégrade." Il ajoute : "Ce n’est pas le droit du travail qui créé les embauches, mais les perspectives. Et je n’ai jamais entendu quelqu’un dire : "le Code du travail incite à embaucher et simplifie la vie"".

Lu dans Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !