Loi Duflot : le gouvernement prévient qu'il n'y aura pas de "remise en cause" du texte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Loi Duflot : le gouvernement prévient qu'il n'y aura pas de "remise en cause" du texte
©Reuters

Recadrage

Loi Duflot : le gouvernement prévient qu'il n'y aura pas de "remise en cause" du texte

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement a démenti le possible détricotage de la loi, annoncé ce matin dans la presse.

Petit retournement de situation. Alors que des rumeurs circulaient dans la presse ce mercredi matin sur un éventuel retour en arrière du gouvernement sur certaines mesures de la loi du logement proposée par Cécile Duflot, Stéphanne Le Foll a finalement coupé court à ces affirmations. "On ne détricote pas Alur", a-t-on d'abord appri au ministère du Logement. Cette position a ensuite été développée par le porte-parole du gouvernement. "On met en route les décrets, il n'y a pas de doute là-dessus (...) Il n'y a pas de remise en cause d'une loi qui a été votée. Les décrets c'est fait pour appliquer la loi", a-t-il expliqué à l'issu du Conseil des ministres.

"Il y a plus de 100 décrets sur la loi Alur (... ) cela nécessite un peu de temps" mais "les priorités sont claires", a poursuivi Stéphane Lefoll, en faisant surtout référence à "l'encadrement des loyers, la nécessité que redémarre aussi la construction de logement social". Le porte-parole du gouvernement vient ainsi démentir les informations qu'avançaient Europe 1 ce mercredi sur son site internet, à savoir que certains décrets d'application de cette loi tardaient à être pris et qu'ils pourraient ne pas l'être du tout.

La loi Alur, ou loi Duflot, prévoit notamment de construire 40 000 logements neufs, de réduire les impôts pour améliorer l'investissement locatif de type intermédiaire. Le gouvernement s'est fixé comme objectif de construire et rénover 500 000 logements neufs par an, qu'il est encore loin d'atteindre à ce jour. La nouvelle ministre du Logement, Sylvia Pinel, doit bientôt annoncer des mesures sur la construction afin de fluidifier un marché de l'immobilier au ralenti. 

Lu sur lefigaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !