Livre de Cécilia Attias : "Qu'elle s'occupe de ce qu'elle connaît", réagit Patrick Balkany | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Cécilia Attias publie "Une envie de vérité", le 7 octobre prochain.
Cécilia Attias publie "Une envie de vérité", le 7 octobre prochain.
©

Réactions

Livre de Cécilia Attias : "Qu'elle s'occupe de ce qu'elle connaît", réagit Patrick Balkany

Les commentaires de l'ex-Première dame de France sur la vie politique ne plaisent pas à tout le monde.

Cécilia Attias, ex-Sarkozy, avait Une envie de vérité. C'est dans cette optique que l'ancienne Première dame de France publie, lundi 7 octobre, une autobiographie dans laquelle elle revient, entre autres, sur sa rupture avec Nicolas Sarkozy. "Ce qui nous est arrivé est une chose banale (...) Il se trouve que mon mari était président de la République. Mais ce n'était pas du courage, c'était ce qu'il fallait faire pour être en accord avec moi-même", raconte-t-elle.

Bien que la mère de Louis Sarkozy ne semble pas se livrer à un déballage excessif, Henri Guaino, contacté par Le Point, qui diffuse dans son édition du jour les bonnes feuilles de cet ouvrage,  affirme être "toujours choqué par tout étalage de la vie privée". Réaction bien plus virulente chez Lionnel Lucas : "Vous ne pouvez pas m'empêcher de penser qu'elle règle ses comptes en prenant l'opinion à témoin. Ce n'est pas la démarche la plus honorable. De toute façon, Nicolas Sarkozy a l'habitude qu'on lui fasse la peau en permanence. Un peu plus ou un peu moins, cela n'aura aucun effet sur l'opinion".

Témoin privilégié de l'ascension de Nicolas Sarkozy, auprès duquel elle joua un vrai rôle politique, Cécilia Attias prend ses distances avec la campagne présidentielle de 2012 de son ancien mari, gênée par la droitisation du candidat et la ligne directrice inspirée par Patrick Buisson. "C'est sans doute une grande spécialiste de la politique française. Elle habite où déjà ? Ah oui, aux USA... Qu'elle s'occupe de ce qu'elle connaît", ironise Patrick Balkany. De son côté, Roselyne Bachelot approuve la démarche de Cécilia Attias, qu'elle a côtoyé, il y a quelques années : "C'est une personne qui a vraiment participé à la vie politique de son époux (…) Elle est donc en elle-même une personnalité politique (…) Et je dirais même que dans le débat qui agite en ce moment et la sphère politique et la droite, ça peut être intéressant d'avoir son témoignage."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !