Licenciée à cause des retards de son train, elle fait condamner la SNCF | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Licenciée à cause des retards de son train, elle fait condamner la SNCF
©

L'heure c'est l'heure

Licenciée à cause des retards de son train, elle fait condamner la SNCF

Le tribunal de grande instance de Paris a reconnu la SNCF responsable du préjudice moral subi par la plaignante.

La plaignante de 25 ans a obtenu des dommages et intérêts. Elle estimait que la SNCF était responsable de la perte de son emploi en raison des retards répétés de son train. Son CDD dans une cabinet d'avocats n'avait pas été reconduit.

Le tribunal de grande instance de Paris a estimé ce mardi que la SNCF était "responsable du préjudice subi" par la plaignante. A ce titre, la 4e chambre civile a condamné la compagnie ferroviaire à verser "la somme de 1500 euros au titre de son préjudice moral". Soizig Parassols, la plaignante réclamait 45 000 euros de dommages et intérêts.

Le tribunal a en revanche jugé qu'elle n'apportait pas la preuve du préjudice financier.

La SNCF a déjà été condamnée à cause de ses retards. Un avocat avait réussi à obtenir des dommages et intérêts pour avoir raté une audience.

Lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !