Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Emmanuel Macron Liban Beyrouth conférence de presse
Emmanuel Macron Liban Beyrouth conférence de presse
©Thibault Camus / POOL / AFP

Voix de la France

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

Le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé dans une conférence de presse lors de sa visite au Liban après la tragédie des explosions au port de Beyrouth. Le chef de l’Etat a tenu à se défendre de toute "ingérence".

En visite à Beyrouth ce jeudi 6 août, le président français Emmanuel Macron a appelé lors d'une conférence de presse les dirigeants libanais à un "profond changement" pour sortir leur pays de l'impasse politique et économique, aggravée par la double explosion survenue mardi dans le port de Beyrouth. Emmanuel Macron a rencontré et a échangé avec les dirigeants libanais dans la journée de jeudi à l’occasion de sa visite. 

"C'est le temps des responsabilités aujourd'hui pour le Liban et pour ses dirigeants".

Emmanuel Macron a appelé à une "refondation d'un ordre politique nouveau". 

Le chef de l’Etat a annoncé une conférence d'aide pour le Liban :

"Dans les tout prochains jours, nous organiserons une conférence internationale de soutien et d'appui à Beyrouth et à la population libanaise". 

Cette conférence doit permettre de mobiliser "des financements internationaux, des Européens, des Américains, tous les pays de la région et au-delà, afin de fournir des médicaments, des soins, de la nourriture".

Le chef de l'Etat français a par ailleurs réclamé une enquête internationale sur les circonstances du drame au port de Beyrouth. 

Emmanuel Macron a également répondu à de nombreuses questions hostiles au gouvernement libanais : 

"Je ne peux pas me substituer au gouvernement. Qui fallait-il que je rencontre ? Vous les avez élus, vous peuple libanais. Vous me demandez d'être un contestataire ! Mon rôle est d'aider le peuple. Ne demandez pas à la France de ne pas respecter cette souveraineté. Je n'aurais aucune complaisance mais je n'aurais aucune ingérence".

Emmanuel Macron a annoncé l'arrivée au Liban jeudi prochain du porte-hélicoptères amphibie Tonnerre qui amènera des médicaments et du matériel. Cette aide s'ajoute aux trois avions déjà arrivés à Beyrouth avec à bord des équipes de médecins et de la sécurité civile. Dans les prochaines heures, "un nouvel avion ravitailleur MRTT atterrira sur le sol libanais avec des équipes de soutien de secours des enquêteurs pour aider à avancer justement dans les investigations, les recherches", a précisé Emmanuel Macron.

Les explosions de mardi ont fait au moins 137 morts et 5.000 blessés à Beyrouth. Parmi les victimes figurent au moins "une cinquantaine de Françaises et de Français". L'architecte Jean-Marc Bonfils, installé au Liban où il avait pris part notamment à des projets de restauration de bâtiments détruits par la guerre, est mort dans l'explosion.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !