Les trois quarts des Français favorables à un durcissement des allocations logement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
51% des Français ne pensent pas que le Premier ministre Manuel Valls soit "en mesure de mener à bien des réformes dans le domaine économique et social"
51% des Français ne pensent pas que le Premier ministre Manuel Valls soit "en mesure de mener à bien des réformes dans le domaine économique et social"
©Reuters

Social

Les trois quarts des Français favorables à un durcissement des allocations logement

72% des personnes interrogées se sont dites favorables à "la mise en place de conditions plus strictes pour bénéficier d'allocations logement", dans un sondage Ifop paru ce dimanche dans le JDD.

Le durcissement des conditions d'attribution des allocations logement, une source d'économie potentielle pour l'Etat ? Les Français, en tout cas, souscrivent à cette proposition évoqué par le gouvernement et la commission du député François Pupponi (PS). 72% des Français se disent favorables à cette mesure, selon un sondage Ifop pour le JDD.

Les sondés soutiennent également le plafonnement des indemnités de chômage pour les cadres (64%) et le plafonnement des indemnités aux prud'hommes (53%).

Par contre, ils sont majoritairement opposés à l'idée d'une simplification des licenciements dans les PME (62% contre, 37% pour) et à "l'augmentation à 67 ans de l'âge de départ à la retraite dans le privé pour bénéficier d'une retraite complémentaire pleine" (68% contre, 32% pour).

Ce sondage montre aussi que la moitié des Français (51%) ne pensent pas que le Premier ministre Manuel Valls soit "en mesure de mener à bien des réformes dans le domaine économique et social", contre 49% d'un avis opposé. Les sympathisants de gauche pensent majoritairement (57%) que Manuel Valls peut mener à bien ces réforme. A droite, les sympathisants de l'UMP sont 57% et ceux du FN 66% à penser qu'il n'en a pas les capacités.

 Sondage réalisé par téléphone les 29 et 30 mai selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française.

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !