Les propos de Gérard Collomb sur les manifestants indignent à gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les propos de Gérard Collomb sur les manifestants indignent à gauche
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Dérapage pas vraiment contrôlé

Les propos de Gérard Collomb sur les manifestants indignent à gauche

Sortie de route pour le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb qui, sur BFMTV a accusé les manifestants d'être "complice de passivité" des casseurs.

Interrogé sur BFMTV, Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur en parlant des manifestants a déclaré :" Ce qui est très étonnant, c’est que des black blocks puissent intervenir au milieu d’une foule qui finalement ne réagit pas. Si on veut garder le droit de manifester (…) il faut que les participants puissent s’opposer aux casseurs et ne pas, par leur passivité, être d’un certain point de vue, complices de ce qui se passe."

Des propos qui ont suscité l'indignation de toute la gauche. Olivier Faure, premier secrétaire du PS a estimé que Gérard Collomb "n'est plus aujourd'hui à la hauteur" de la fonction. Que "sa mission est de protéger les manifestants des casseurs" que l'"l'inversion des rôles n'est "pas compréhensible" et fustige des propos "irresponsables".

Clémentine Autain, députée de la France insoumise parle elle de "déni démocratique absolument inadmissible" et dénonce "une entreprise qui vise à nous stigmatiser comme responsables des violences, ce qui n'est pas le cas". Olivier Besancenot de son côté trouve "pathétique" les propos du ministre parle d'une attitude "condescendante et paternaliste" du gouvernement.

Alexis Corbière, lui, a confié au Figaro qu'il trouvait "inquiétant que cet homme soit en charge de nos libertés". Benoît Hamon, fondateur du mouvement "Génération.s" a jugé " scandaleux que le ministre de l’intérieur mette sur le compte des manifestants le fait qu’il y ait des violences" rapporte Le Monde.

Face à l'îre de la gauche Gérard Collomb a réaffirmé sur Twitter son attachement à la liberté de manifester qu'il considère comme étant une "liberté fondamentale".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !