Le contrôle des chômeurs selon Emmanuel Macron : principales annonces | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le contrôle des chômeurs selon Emmanuel Macron : principales annonces
©LUDOVIC MARIN / AFP

Pôle emploi

Le contrôle des chômeurs selon Emmanuel Macron : principales annonces

Lundi 19 mars, le gouvernement a dévoilé les grands axes de sa prochaine réforme de l'assurance chômage. En premier lieu en renforçant le contrôle des chômeurs.

C'était annoncé, la question du contrôle des chômeurs devait venir sur la table. Ce lundi, le gouvernement a dévoilé un plan aux partenaires sociaux pour réformer l'assurance chômage. Trois axes principaux se sont dessinés :

1.Renforcer l'accompagnement des chômeurs

2.Améliorer le contrôle des chômeurs

3.Réformer la gouvernance

La principale solution proposée est la mise en place d'un journal de bord pour les chômeurs. Le but est de proposer "un meilleur accompagnement pour aider", de "remobiliser les personnes qui sont en difficulté dans leur recherche d’emploi" tout en créant "un système de contrôle et de sanctions plus juste et plus efficace". Cet outil sera expérimenté à partir du 1er janvier 2019. 

Le deuxième point concerne la personnalisation des critères des "offres raisonnables". Ces offres que le chômeur ne peut refuser. Elles seront déterminées par le conseiller désormais sur des critères plus souples. De plus, les sanctions seront rééquilibrées. Moins fortes en cas d'absence à un RDV, et plus fortes en cas de d'insuffisance de recherche d'emploi. 

Autre point important, l'annonce par Muriel Pénicaud que désormais, l'État s'impliquera dans la gouvernance de l'assurance chômage. Aux côtés des partenaires sociaux, le gouvernement pourra dès lors se faire entendre pour faire en sorte que les négociations ne trainent plus. Il jouera donc un rôle décisif d'arbitre en cas de blocage ; tout en fixant les objectifs que devra respecter l'agence, bien entendu.  

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !