Les pigeons dénoncent une chute des investissements de près de 40 % | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les pigeons sont un mouvement d'entrepreneurs majoritairement originaires du wen qui a été créé à l'automne pour lutter contre les réformes fiscales du gouvernement Ayrault
Les pigeons sont un mouvement d'entrepreneurs majoritairement originaires du wen qui a été créé à l'automne pour lutter contre les réformes fiscales du gouvernement Ayrault
©Reuters

Cui-cui

Les pigeons dénoncent une chute des investissements de près de 40 %

Selon ce mouvement d'entrepreneurs, cet effondrement serait dû aux réformes fiscales du gouvernement.

Les "pigeons" sont de retour. Ce mouvement d’entrepreneurs majoritairement venus du web qui s’insurgeaient contre la taxation des start-ups a refait parler de lui mercredi en publiant son propre indicateur de l’investissement dans les PME, le FIBAMY pour "French Internet Business Angel Money Yardstick". Et ce baromètre est plutôt pessimiste… Il montre ainsi qu’après trois trimestres de hausse, les investissements des business-angels [personnes qui investissent personnellement dans une entreprise innovante à fort potentiel tout en mettant à disposition leurs expériences et leurs réseaux]  dans les start-ups françaises ont drastiquement chuté par rapport à 2011. La baisse est de 30% en valeur et de 39% en nombre au quatrième trimestre.

Pour les pigeons, emmenés par Jean-David Chamborédon le président du fonds Isai, "le coup de frein observé" [des investissements] est bien un "retournement de tendance", très probablement dû "aux changements fiscaux brutaux" de la loi de Finances 2013. Les jeunes entreprises et les petites entreprises seraient les plus touchées.

S’ils n’ont pu avoir accès qu’à 30% du marché pour établir leur indicateur – la vision reste donc partielle – ils estiment que le FIBAMY reste "représentatif" puisque les tours de tables étudiés concernaient, selon eux, les start-ups "au potentiel le plus fort au sein de leur génération soutenue par des business-angels". Ils promettent d’ailleurs de continuer à publier le FIBAMY en 2013.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !