Les députés FN voteront la motion de censure de l'UMP indique Marion Maréchal-Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marion Maréchal-Le Pen : "Nous voterons la motion de censure de l'UMP".
Marion Maréchal-Le Pen : "Nous voterons la motion de censure de l'UMP".
©Reuters

Copains d'un jour

Les députés FN voteront la motion de censure de l'UMP indique Marion Maréchal-Le Pen

Lundi matin sur BFMTV, Marion Maréchal-Le Pen a indiqué qu'elle et Gilbert Collard, les deux députés frontistes de l'Assemblée, voteraient la motion de censure déposée vendredi par les députés UMP contre la politique économique du gouvernement.

"Nous voterons la motion de censure de l'UMP." C'est ce qu'a indiqué la jeune député FN, Marion Maréchal-Le Pen, ce lundi sur BFM TV. La motion de censure déposée par l'UMP contre le gouvernement, et qui sera soumise au vote à l'Assemblée mercredi, bénéficiera donc du soutien des deux députés frontistes : Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

Et la député FN de préciser qu'il ne s'agit pas d'un signe de soutien envers l'UMP mais bien d'une opportunité politique : "Nous rejoignons l'UMP sur le constat, mais nous estimons que l'UMP n'est pas légitime à porter ce constat", a-t-elle dit, renvoyant l'UMP à son propre bilan. Sur le plan fiscal notamment, elle estime notamment que l'UMP n'a rien à envier au gouvernement Ayrault.

Vendredi, les députés FN avaient déjà annoncé qu'ils voteraient la motion de censure de l'UMP. "Je la vote mais ça n’exonère nullement l’UMP de ses fautes passées", avait déclaré à l’AFP Gilbert Collard. "Cette motion se justifie pleinement aujourd’hui par l’état de délabrement économique, social et moral que la gauche est en train d’aggraver", avait-t-il expliqué dans un communiqué. "Il faut être cohérent. Mes électeurs ne comprendraient pas que je ne vote pas cette motion de censure." "Si demain, le Front de gauche présente une motion de censure, je la vote", avait-t-il encore assuré.


Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !