Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Scrutin

Les départements clés à suivre pour ce second tour

Des bastions socialistes renversés, des départements sous la menace du Front National… Voici les lieux où le changement est attendu.

A l'issue du premier tour, l'UMP alliée à l'UDI est bien partie pour obtenir une large victoire, bien que seule la gauche dispose encore de réserve de voix pour le second tour. Le scrutin pourrait pourtant être historique dans certains départements.

Aisne : L'UMP bien placée, le FN en embuscade
Dans ce département de gauche, le "front républicain" a été respecté. Le socialiste Yves Daudigny qui dirigeait le conseil général s'est ainsi désisté, laissant la voie presque libre à l'UMP. Seulement, le parti de Marine Le Pen a réalisé d'excellents scores dans l'Aisne et un basculement à l'extrême-droite est tout à fait possible. Cela devrait se jouer à  quelques cantons près.

Vaucluse : le Front National croit à la victoire
Une droite seulement présente sur 9 des 16 cantons pour le second tour, une gauche qui a fait à peine mieux (10 cantons), le Front National tient ici sa meilleure chance d'enlever un département aux socialistes. Au premier tour, les frontistes ont notamment remporté le canton du Pontet, près d'Avignon avec 53,7% des voix. A Orange, une triangulaire opposait le FN, la Ligue du Sud (une dissidence du parti de Marine Le Pen) et un UMP, arrivé troisième. Dans un autre canton, le binôme du Front national s'est désisté d'une triangulaire au profit de la Ligue du Sud, espérant ainsi l'appui de ce petit parti lors de l'élection du président du Conseil général.

Nord : la fin d'une forteresse de gauche
Ce dimanche soir, le Nord, fief de Martine Aubry et du ministre Patrick Kanner, devrait passer à droite. Au premier tour, la gauche a été éliminée dans 27 des 41 cantons. Là encore, elle a appelé à voter UMP pour faire barrage au Front National, arrivé en seconde position dans de nombreux cantons. Le sénateur UMP Jean-René Lecerf est le mieux placé pour reprendre en main de département.

Pas-de-Calais
Dans ce département, où le Front national s'est qualifié au second tour dans 38 des 39 cantons, le parti de Marine Le Pen tentera de créer la surprise. Il est arrivé en première position dans 22 cantons et devrait peser fortement sur le département.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !