Les avions pourraient un jour devenir presque totalement silencieux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Un nouveau procédé d'isolation devrait permettre de réduire le bruit de 20 décibels.
Un nouveau procédé d'isolation devrait permettre de réduire le bruit de 20 décibels.
©Reuters

Innovation

Les avions pourraient un jour devenir presque totalement silencieux

Les auteurs d'une récente étude publiée dans la revue "Applied Physics Letters" affirment travailler à l'élaboration d'une technologie synthétique aux propriétés encore inédites.

Si le bruit d'un avion ne cause pas d'effet nuisible à long terme sur les capacités auditives des passagers, beaucoup se plaignent encore des nuisances sonores. Depuis de nombreuses années, le sol et le plafond des avions utilisent une structure en alvéole, qui présente l'avantage d'être solide et légère à la fois. Malheureusement, cette structure est aussi très perméable aux nuisances sonores. Pour solutionner ce problème, les concepteurs d'avions doivent ainsi choisir entre une matière plus efficace, ou une structure isolante qui n'ajoute pas trop de poids à l'appareil.

Les auteurs d'une récente étude publiée dans la revue "Applied Physics Letters" affirment travailler à l'élaboration d'une technologie synthétique aux propriétés encore inédites. Celle-ci résulte de l'utilisation de matériaux classiques, mais assemblés d'une telle manière que leurs propriétés peuvent être qualifiées de "miraculeuses" par les spécialistes.

Selon Yun Jing, de l'Université de Caroline du Nord (Etats-Unis), cette technologie permettra bientôt de repousser les nuisances sonores dans la direction opposée, et ce en ajoutant seulement 6% de son poids initial à l'ensemble de la structure. Comme le rapporte le site Quartz, ce procédé devrait permettre de réduire le bruit de 20 décibels.

Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !