Le Premier ministre espagnol considère qu’en raison du niveau de vaccination de son pays le Covid a atteint le stade d’endémie et plus de pandémie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pedro Sanchez
Pedro Sanchez
©Pedro Sanchez

Covid-19

Le Premier ministre espagnol considère qu’en raison du niveau de vaccination de son pays le Covid a atteint le stade d’endémie et plus de pandémie

La coronavirus serait suivi par un réseau "sentinelle" qui surveillerait sa propagation comme on le fait pour la grippe

Face au Covid-19, la prochaine étape sera de commencer à le traiter d'une manière plus proche de ce qu'on fait avec la grippe : sans compter chaque cas, sans tester dès le moindre symptôme. En le considérant comme une maladie respiratoire de plus explique le quotidien espagnol El Pais

Les autorités sanitaires espagnoles travaillent depuis des mois sur cette transition et finalisent un plan pour abandonner progressivement la surveillance universelle du covid et passer à une phase dite « sentinelle ».

Ce plan est utilisé depuis des années pour la grippe. Au lieu de recenser chaque cas de Covid détecté dans le pays, chose insoutenable à long terme, un groupe de médecins d'écoles primaires ou de centres de santé, associé à des hôpitaux, sera choisi de manière stratégique, pour servir de témoins. L'objectif est de constituer un échantillon statistiquement significatif réparti en des points clés, du territoire.

Pedro Sanchez a évoqué ce changement dans une vidéo reprenant son intervention sur ce sujet sur la chaîne Cadena SER.

Rien n'a encore été décidé quand à la mise en place de ce nouveau plan, mais, de toute manière ce ne sera pas avant la fin de la sixième vague écrit El Pais.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !