Les acteurs du commerce «accueillent favorablement» l'idée d'un report du Black Friday | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
black friday leclerc carrefour france décision 27 novembre covid-19 coronavirus Amazon
black friday leclerc carrefour france décision 27 novembre covid-19 coronavirus Amazon
©STRINGER / AFP

Impact du Covid-19 pour les commerçants

Les acteurs du commerce «accueillent favorablement» l'idée d'un report du Black Friday

Une nouvelle réunion doit être organisée vendredi pour « finaliser un accord » entre les différentes parties du dossier, selon Bercy. Le report serait d'une semaine.

L'idée de repousser le Black Friday, cette opération promotionnelle phare prévue le 27 novembre, reçoit le soutien d'acteurs importants du commerce en France comme les groupes Carrefour ou Leclerc, après les déclarations du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Une réunion s'est déroulée ce matin à Bercy. Elle rassemblait notamment les acteurs de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), de l'Alliance du commerce et la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD).

« Dans un esprit de responsabilité et afin de favoriser l'ouverture des magasins le plus rapidement et dans les meilleures conditions, les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne accueillent favorablement » la possibilité d'un décalage d'une semaine des opérations Black Friday, au 4 décembre, selon le ministère dans un communiqué signé avec les organisations participantes et diffusé à l'issue de la réunion.

Ce décalage ne pourra avoir lieu que « sous réserve d'une réouverture des commerces d'ici là », afin que chacun puisse y participer et s'y préparer.

« Un tel report vise à garantir une réouverture des commerces en France dans des conditions de sécurité sanitaire maximale », selon les auteurs du communiqué.

Une nouvelle réunion doit avoir lieu ce vendredi à 15h, afin de « finaliser un accord », une semaine avant le Black Friday.

Michel-Edouard Leclerc, a expliqué que « proposition [était] faite de pouvoir ouvrir les magasins le 28 novembre, en contrepartie d'un report des opérations prévues pour Black Friday. Les adhérents E.Leclerc se rallieront à une démarche collective qui irait dans ce sens ». Dans le même temps, le groupe Carrefour a déclaré à l'agence Reuters qu'il acceptait de suspendre ses opérations liées au Black Friday du 27 au 29 novembre.

La position d'Amazon, leader mondial du commerce en ligne, sera scrutée de près dans ce dossier.

Ce report doit permettre d'éviter « une cohue monstre dans les magasins » et donc de limiter les risques de contaminations au coronavirus, selon des informations du Figaro.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !