Législatives 2017 : Claude Bartolone ne se représentera pas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives 2017 : Claude Bartolone ne se représentera pas
©Reuters

Fin de parcours

Législatives 2017 : Claude Bartolone ne se représentera pas

"Il est temps de laisser la place aux jeunes énergies françaises qui reprendront le flambeau et viendront à leur tour faire briller en ces lieux, et sur tous les territoires, la flamme de la démocratie", a déclaré le président de l'Assemblée nationale depuis le "perchoir".

Toujours président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone a annoncé ce mercredi depuis le "perchoir" sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat à l'occasion des élections législatives du mois de juin. 

"Je souhaite bonne chance à nos collègues qui se présenteront dans quelques mois devant les électeurs et adresse mes meilleurs vœux pour la suite à celles et ceux qui ont fait le choix, tout comme moi, de ne pas se représenter", a déclaré Claude Bartolone à l'ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement de la 14e législature, marquant la fin d'une longue carrière à l'Assemblée nationale

"Vous mesurez, sans doute, l'émotion qui est la mienne, puisque c'est aujourd'hui - parce que je l'ai choisi - la dernière fois que j'entre en tant que député dans cet hémicycle où j'ai été élu pour la première fois en 1981, à la suite de l'élection du président François Mitterrand", a-t-il poursuivi.

"Être député fut pour moi une mission qui transporta tout mon être, occupa mes veilles et tendit ma volonté (…) Il est temps de laisser la place aux jeunes énergies françaises qui reprendront le flambeau et viendront à leur tour faire briller en ces lieux, et sur tous les territoires, la flamme de la démocratie", a ajouté Claude Bartolone dans un billet écrit sur son blog. 

>>>> À lire aussi : Législatives 2017 : ce vrai plan Bérézina dont la droite n’a pas encore pris conscience alors que son existence même est en jeu

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !