Législatives : battue par Manuel Valls, Farida Amrani (LFI) porte plainte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : battue par Manuel Valls, Farida Amrani (LFI) porte plainte
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Justice

Législatives : battue par Manuel Valls, Farida Amrani (LFI) porte plainte

La candidate de la France insoumise a déposé plainte auprès du procureur de la République d’Evry pour " fraude électorale ", selon BuzzFeed.

En juin dernier, Farida Amrani, la candidate de la France insoumise, battue par Manuel Valls aux législatives dans la 1re circonscription (Evry - Corbeil-Essonnes),  avait déposé un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester sa défaite. Selon BuzzFeed, le 4 octobre dernier, l’Insoumise et son suppléant, Ulysse Rabaté, auraient également déposé plainte contre X auprès du procureur de la République d’Evry pour "fraude électorale". Le site, qui s’est procuré la plainte, a contacté Farida Amrani à ce sujet. "Nous ne souhaitions pas que cela fuite", a-t-elle refusé de commenter cette affaire.

141 signatures douteuses

Les soupçons de tricherie portent sur des anomalies qui auraient été constatées sur les signatures de certains électeurs, au second tour du scrutin. Selon le texte de la plainte rédigée par l'avocat de la candidate, Me Tourniquet, "des différences très sensibles de signatures entre les premier et second tours" sont observables pour "un nombre important d'électeurs", indique BuzzFeed.

Certaines listes porteraient également "des signatures "doubles"" se caractérisant par la présence d'une première signature au crayon à papier, recouverte d'une signature à l'encre, ajoute le site. Selon l’équipe de la candidate de La France insoumise, 141 signatures seraient douteuses. Il faut préciser qu’elle a perdu de 139 voix face à l’ex-Premier ministre. La liste des noms dont les signatures font peser un doute sur la légalité du scrutin a été jointe à la plainte, affirme BuzzFeed.

Manuel Valls ne réagit pas

De son côté, Manuel Valls reste silencieux. Selon son entourage, l’ex-chef du gouvernement de François Hollande "ne souhaite pas commenter les agitations de la France insoumise qui visent à le salir". "Il attend la décision du Conseil constitutionnel avec la plus grande confiance. Il est député de la circonscription, cette plainte ne vise qu'à remettre en cause un résultat démocratique", confie un membre de son équipe.

Lu sur BuzzFeed

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !