Législative partielle dans le Doubs : 14,38% de participation à 12h00, l'UMP et le FN à l'assaut du siège de Pierre Moscovici | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législative partielle dans le Doubs : 14,38% de participation à 12h00, l'UMP et le FN à l'assaut du siège de Pierre Moscovici
©Reuters

Symbolique

Législative partielle dans le Doubs : 14,38% de participation à 12h00, l'UMP et le FN à l'assaut du siège de Pierre Moscovici

Les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 8h00 et fermeront à 18h00 dans la soixantaine de communes qui composent la 4e circonscription du Doubs, comptant au total moins de 70 000 inscrits.

La législative partielle de ce dimanche dans le Doubs va attirer tous les regards. Le PS va-t-il conserver le siège de Pierre Moscovici et éviter une nouvelle déconvenue ? L'UMP va-t-elle chiper ce siège et confirmer ses récents bons résultats ? Le FN va-t-il l'emporter et poursuivre sa montée en puissance ? Les questions sont nombreuses.

Et les responsables politiques de tous bords ne prennent pas ce scrutin à la légère. Pour preuve, Manuel Valls est venu défendre en personne le candidat du PS. Idem pour Marine Le Pen qui a distribué des tracts. A droite, des cadors du parti se sont eux aussi déplacés. Reste que les électeurs vont trancher après ce balai de personnalités. Les bureaux de vote ont donc ouvert à 8h00 et fermeront à 18h00 dans la soixantaine de communes qui composent la 4e circonscription du Doubs, comptant au total moins de 70 000 inscrits. Pour beaucoup d'observateurs, ce scrutin sera une "bataille symbolique". A midi, la participation était de 14,38%.

A LIRE AUSSI - Législative stratégique dans le Doubs : ce que l’ancienne circonscription de Pierre Moscovici nous apprend de la France moyenne

Frédéric Barbier, suppléant de Pierre Moscovici, semble surtout craindre la dispersion à gauche. Quatre autres candidats de gauche sont en effet présents au premier tour. "S'il n'y a pas un rassemblement dès le premier tour, il y a un vrai risque que la gauche ne soit pas au 2e tour", avait reconnu durant la campagne cet ancien cadre d'ERDF. 

L'UMP et le FN sont donc en embuscade. La droite part plus rassemblée que la gauche : l'UMP a obtenu le soutien de l'UDI et le MoDem a décidé de ne pas présenter de candidat pour éviter "de faire le jeu de candidats extrémistes". Le FN, qui avait récolté 36 % des voix sur cette circonscription du Doubs lors des élections européennes de 2014, espère lui clairement terminer en tête du premier tour ce dimanche. Réponse vers 18h30.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !