Le zoo de Beauval en deuil : un bébé panda est mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le zoo de Beauval en deuil : un bébé panda est mort
©Reuters

Pandamania

Le zoo de Beauval en deuil : un bébé panda est mort

Vendredi, deux bébés pandas sont nés au Zoo Beauval. Une première en France, malheureusement un des deux est port peu après.

Vendredi, un heureux événement est arrivé au zoo Beauval. La femelle panda Huan Huan qui attendait des bébés a perdu les eaux plus tôt que prévu vers  18h. Deux bébés panda sont nés de cet accouchement,  à seulement 14 minutes d'intervalle, respectivement  à 22h18 et 22h32. Dans un communiqué le zoo a annoncé la bonne nouvelle : "Nous avons l'honneur de vous annoncer la naissance des jumeaux de Huan Huan et Yuan Zi, nos pandas" tout en précisant que "L'un des bébés est en pleine forme mais le pronostic vital de l'autre, bien plus faible est sérieusement engagé". La mère, instinctivement, a d'ailleurs délaissé le plus faible pour s'occuper pleinement de l'autre. Malgré tous les efforts du personnel du zoo, le deuxième n'a pas survécu.

Avant que les visiteurs ne puissent voir la nouvelle star, il faudra encore patienter plusieurs mois, le temps qu'elle prenne des forces et ouvre les yeux.  

Le panda un animal diplomatique

Même s'il reste menacé, le panda n'est plus sur la liste des espèces en voie d'extinction grâce au travail mené en Chine pour la conservation de l'espèce selon un rapport de l'UICN qui notait même en septembre 2016 une légère augmentation de la population de pandas.

Huan Huan et Yuan Zi, eux, ont été prêtés  à la France en 2012 après que le président de l'époque, Nicolas Sarkozy, en ait fait la demande directement au président chinois comme la règle l'exige. Le nouveau né, lui, en plus de ses deux parents peut compter sur un soutien familial de poids. Ses deux marraines étant Brigitte Macron et la première dame chinoise Peng Liyuan.

Une diplomatie du panda qui ne date pas d'hier, comme le note le journal La Croix. La Chine l'exerce depuis des siècles et les empereurs pendant l'époque impériale offraient ces animaux à des royaumes dont ils reconnaissaient une autorité. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !