Le "violeur de la Sambre" reconnait avoir agressé "une quarantaine" de victimes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Le "violeur de la Sambre" reconnait avoir agressé "une quarantaine" de victimes
©VIRGINIE LEFOUR / Belga / AFP

Aveux

Le "violeur de la Sambre" reconnait avoir agressé "une quarantaine" de victimes

Un homme arrêté lundi dans le département du Nord a reconnu être coupable de plusieurs dizaines d'agressions.

Selon son témoignage, ses méfaits auraient commencés en 1988 près de Maubeuge, dans la ville de Pont-sur-Sambre. Arrêté lundi, il a reconnu que lors des 30 dernières années, il aurait violé ou agressé sexuellement "une quarantaine" de femmes. Le procureur de la République, Jean-Philippe Vincentini a déclaré que l'homme reconnaissait "globalement" les faits. Les premières comparaisons d'ADN avec une dizaine de victimes concordent. 19 victimes présumées ont été identifiées en France pour l'instant. 

L'homme, sans casier judiciaire, a déclaré être sujet à des "pulsions" qu'il "ne parvenait pas à contrôler". Son mode opératoire : portant des gants et se cachant le visage, il s'en prenait à des femmes très tôt le matin, et ce jamais très loin de son lieu de domicile.

On sait aussi que l'homme était agent d'entretien et anciennement responsable associatif dans plusieurs clubs de football de la région. 

L'homme avait été repéré grâce à un fichier de cartes grises permettant aux enquêteurs de remonter jusqu'à son véhicule qui avait été signalé.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !