Le tribunal administratif de Paris donne raison à la Manif pour tous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le tribunal administratif de Paris donne raison à la Manif pour tous
©Reuters

Petite victoire

Le tribunal administratif de Paris donne raison à la Manif pour tous

L’an dernier, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) avait rejeté la pétition citoyenne, signée par près de 700.000 personnes, qui lui demandait son avis sur le mariage gay. Un rejet annulé par la justice.

C’est une victoire symbolique pour la Manif pour tous, après une année de procédure. Ce lundi, le mouvement créé en 2012 pour lutter contre la loi ouvrant le mariage aux homosexuels, a obtenu gain de cause contre le Conseil économique, social et environnemental rapporte le site du quotidien catholique La Croix.

Il y a presque un an et demi, ce dernier avait jugé irrecevable une "pétition citoyenne" signée par quelques 700 000 personnes, demandant l’avis du Conseil sur la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.

Suite à ce rejet, Philippe Brillault, l’un des porte-parole de la Manif pour tous, avait saisi le tribunal administratif de Paris, tribunal qui vient de lui donner raison : "La délibération par laquelle le bureau du Cese a déclaré irrecevable la pétition est annulée". Outre l’annulation de la délibération, le Cese a été condamné à verser au maire du Chesnay (Yvelines) la somme de 1.500 euros au titre de ses frais de justice.

En statuant ainsi, le tribunal suit les conclusions du rapporteur public. Ce dernier avait estimé, il y a deux semaines, que la décision du Cese était entachée d’erreurs de droit.

Dans un style très télégraphique, Christine Boutin, l’ancienne présidente du parti chrétien démocrate, s’est réjouie de cette décision et a interpellé le président de la République.

Lu sur lacroix.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !