Le tabac, ennemi de la chirurgie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le tabac, ennemi de la chirurgie
©

Nocif

Le tabac, ennemi de la chirurgie

Au-delà des complications respiratoires, le tabac est aussi montré du doigt pour des infections et des cicatrisations difficiles

La cigarette n'est pas seulement dangereuse pour les poumons. Le 85e congrès de chirurgie orthopédique et traumatologique a mis en lumière les risques accrus de complications post-opératoires pour les patients fumeurs. Une étude suédoise a récemment montré que seuls 20% des patients qui avaient arrêté de fumer le jour de leur opération avaient développé des complications dans les six semaines suivantes, contre 38% des patients qui avaient continué à fumer.

Ces complications peuvent être respiratoires, mais aussi concerner une cicatrisation difficile ou des infections. La nicotine et son effet vaso-constricteur sont pointés du doigt car ils freineraient la micro-circulation du sang dans tous les organes, y compris dans l'os. Or la consolidation de l'os est environ de 3 mois, d'où l'inquiétude des orthopédistes.

En France, environ 2 millions de patients fumeurs sont concernés par une opération chaque année.

Lu sur l'AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !