Le site Internet du tribunal qui a condamné les Pussy Riot est victime d'une cyberattaque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le site Internet du tribunal qui a condamné les Pussy Riot est victime d'une cyberattaque
©

Piratage

Le site Internet du tribunal qui a condamné les Pussy Riot est victime d'une cyberattaque

Pendant plusieurs heures ce mardi, des contenus dérangeants ont été publiés.

Le cas de Pussy Riot déchaîne les internautes. Ce mardi, le site Internet du tribunal qui a condamné à deux ans de camp trois des membres de ce groupe pour une "prière punk" contre Vladimir Poutine a été victime d’une cyberattaque, selon une porte-parole de cette instance.

Une vidéo provocante du chanteur homosexuel bulgare Azis, des images tournant en dérision le système judiciaire russe ainsi qu’une nouvelle chanson du groupe inculpé Pussy Riot intitulée Putin Lights up the Fires (Poutine met le feu), y ont été affichés, selon une journaliste de l’AFP. On a aussi pu y voir des slogans comme "La pratique judiciaire, elle ne peut pas être pire".

La sentence rendue par le tribunal à l'encontre des trois membre de Pussy Riot déchaîne les passions à l'étranger où elle est qualifiée de "disproportionnée".

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !