Le siège de la CGT vandalisé à Montreuil | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le siège de la CGT vandalisé à Montreuil
©Reuters

Casse

Le siège de la CGT vandalisé à Montreuil

Des individus se sont introduits dans la cour de l'immeuble montreuillois afin de casser ses portes en verre, dans la nuit de vendredi à samedi.

Certains n'apprécient manifestement pas les actions menées par la CGT. Le Parisien rapporte ce samedi que le siège du syndicat a été victime de vandalisme, dans la nuit. Vers 1h30 du matin, trois personnes habillées en noir ont escaladé "l'entrée principale située avenue de Paris qui est fermée et que personne n’utilise" puis ont cassé les portes en verre de l'immeuble, situé Porte de Montreuil.

Deux pompiers chargés de la sécurité incendie, et qui étaient de garde, ont été témoins des faits et ont prévenu la police. Un journaliste du journal L'Humanité a publié sur Twitter des photos des dégats.

Cette intrusion fait suite à des menaces envoyées au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui a reçu des menaces anonymes personnelles jugées "sérieuses". D'autres membres de la direction de la CGT ont aussi reçu des menaces par courrier et la directrice de cabinet de Philippe Martinez a même été agressée.

Jeudi, c'est l'immeuble de la CFDT qui a été dégradé. Un groupe de 300 à 500 casseurs a cassé ses vitres, en marge de la manifestation contre la loi travail. "C’est fini de trahir" ont-ils tagué, se référant au soutien de la confédération à ce projet du gouvernement.

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !