Le revenu universel d'activité va fusionner le RSA, les APL et la prime d'activité notamment | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le revenu universel d'activité va fusionner le RSA, les APL et la prime d'activité notamment
©MICHEL EULER / POOL / AFP

Transformation du pays

Le revenu universel d'activité va fusionner le RSA, les APL et la prime d'activité notamment

L'annonce faite par Emmanuel Macron a fait l'effet du bombe. Un revenu universel d'activité sera déployé dans le cadre du plan pauvreté.

Le discours du président de la République, dans le cadre de l'annonce du plan pauvreté, était particulièrement attendu ce jeudi matin pour le volet social. Emmanuel Macron a notamment annoncé la création d'un "revenu universel d'activité". 

"Par une loi en 2020, nous allons créer un revenu universel d’activité pour permettre à chacun de vivre décemment. [Ce revenu sera] universel car chacun pourra y prétendre dès que ses revenus passeront en-dessous d’un certain seuil. Nous allons fusionner le plus grand nombre des prestations sociales pour enfin apporter une réponse unique pour s’assurer que des gens vivent dignement".  

Cette aide se présentera sous la forme d'un contrat d’engagement et de responsabilité réciproque et sera assortie de "droits et devoirs supplémentaires". Chaque allocataire s’inscrira dans un "parcours d'insertion où il sera impossible de refuser plus de 2 offres d’emplois raisonnables".

Cette nouvelle aide va en réalité fusionner "le plus grand nombre de prestations sociales". 

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a précisé que ce revenu n'était pas universel. Il sera attribué "sous condition de ressources". 

Les prestations sociales qui devraient être englobées reposeraient sur "un socle qui contiendra au minimum le RSA, les APL et la prime d'activité puisque la philosophie est de faciliter un retour à l'emploi", a précisé la ministre.  

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !