Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre a plaidé coupable<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des soldats russes à Mariupol, le 12 avril 2022
Des soldats russes à Mariupol, le 12 avril 2022
©RONALDO SCHEMIDT / AFP

Guerre en Ukraine

L’homme de 21 ans, sous-officier dans l’armée russe, a reconnu l’ensemble des faits qui lui sont reprochés, comprenant les chefs d’accusation de crime de guerre et de meurtre prémédité

C’est le premier soldat russe jugé pour crimes de guerre depuis le début de l’offensive en Ukraine. Interrogé sur le fait de savoir s’il reconnaissait « sans réserve » l’intégralité des faits qui lui sont repprochés, à savoir sa participation à des crimes de guerre et de meurtre prémédité, Vadim Chichimarine, a répondu « oui ».  Il est notamment accusé d’avoir abattu un civil de 62 ans le 28 février dans le nord-est de l’Ukraine et risque la prison à perpétuité. 

Selon l’accusation, le sergent Vadim Chichimarine commandait une petite unité au sein d’une division de chars quand son convoi a été attaqué. Avec quatre autres militaires, il avait alors volé une voiture avant de croiser un homme de 62 ans qui poussait son vélo, téléphone à la main. Selon la justice ukrainienne, « l’un des militaires a ordonné à l’accusé de tuer le civil afin qu’il ne les dénonce pas ».

Les autorités ukrainiennes ont annoncé avoir arrêté ce militaire début mai, sans donner plus de détails mais en publiant une vidéo ou Vadim Chichimarine affirme être venu en Ukraine pour « soutenir financièrement sa mère ».

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !