Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur en 2019 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur en 2019
©Capture d'écran France 3

Dans la boucle

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur en 2019

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a également déclaré que quelques modifications devaient "alléger" les règles de gestion pour les collecteurs.

Ce lundi 13 novembre, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a confirmé sur  Twitter l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu au 1er janvier 2019. Il a également déclaré que quelques modifications devaient "alléger" les règles de gestion pour les collecteurs.

 

"Les inquiétudes suscitées par ce projet n'étaient pas de principe mais pratiques"

Dans un communiqué, Bercy indique que la réforme et ses nouvelles modalités seront intégrées au projet de loi de finances rectificative (PLFR), qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres et débattu fin novembre au Parlement. "Un nouveau calendrier" permettra notamment d’expliquer la réforme aux contribuables dès le printemps 2018, lorsqu’ils déclareront leurs revenus en ligne.

"Les inquiétudes suscitées par ce projet n'étaient pas de principe mais pratiques", a indiqué également Gérald Darmanin. Selon lui, les nouvelles règles seront mises en œuvre "de manière sécurisée". En 2018, des tests en conditions réelles seront réalisés. Les entreprises, ou tout "autre collecteur", seront accompagnées. En outre, l’application du taux non personnalisé sera "simplifiée" pour l’entreprise. En effet, le salarié pourra décider que son taux d’imposition tenant compte de sa situation familiale ne soit pas communiqué à son entreprise ; celle-ci appliquant dès lors un "taux non personnalisé". In fine, les sanctions, "en cas de modulation à la baisse erronée de leur taux par les contribuables" ou "en cas de défaillance déclarative" pour les entreprises, seront allégées.

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !