Le père d'un des journalistes de Rue89 mort suite au harcèlement d'un hacker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Le père d'un des journalistes de Rue89 mort suite au harcèlement d'un hacker
©

Décès

Le père d'un des journalistes de Rue89 mort suite au harcèlement d'un hacker

Le père du journaliste, aux soucis cardiaques connus, a succombé à un infarctus survenu quelques jours après deux appels du dénommé "Ulcan", notamment pour lui annoncer la mort de son fils.

L'ensemble du monde du journalisme s'était associé au journaliste Benoît Le Corre et à Rue89 au moment des faits. Cible de plusieurs canulars téléphoniques courant août, le père du journaliste du site d'actualité est décédé mardi matin. Il avait été plongé dans un coma artificiel à la suite d'un infarctus survenu quelques jours après ces deux appels d'un hacker franco-israélien, Gregory Chelli de son vrai nom, surnommé Ulcan.

Ils faisaient suite à un article de Benoit Le Corre sur les méthodes employées par le hacker pour faire tomber des sites jugés, selon lui, trop favorables aux Palestiniens. Dans la nuit du 31 juillet au 1er août, Ulcan a alors appelé une première fois la famille du journaliste : se faisant passer pour un policier, il leur avait annoncé la mort de leur fils. Deux jours plus tard, le hacker passe cette fois-ci un appel au commissariat de Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne : il se fait passer pour le père de Benoît Le Corre, et explique avoir tué sa femme et son fils. Les policiers se rendront à son domicile et pénètreront armés dans le domicile familial pour y rechercher des victimes fictives...

Le père du journaliste, "en raison d’antécédents familiaux et d’une hyperactivité professionnelle", était une personne à '"hauts risques", mais comme le note Pierre Haski : "il est difficile de ne pas faire le lien avec le stress éprouvé les jours précédant cet infarctus".

Plusieurs plaintes ont été déposées à l'encontre de Grégory Chelli. "Malgré l’ouverture d’une information judiciaire française et la désignation d’un juge d’instruction, elles sont restées sans suite jusqu’ici en l’absence, semble-t-il, de tout mouvement du coté des autorités israéliennes", assure Pierre Haski, le co-fondateur de Rue89. Loin de s'excuser, le hacker franco-israélien a appelé le journaliste Benoît Le Corre, non pas pour lui présenter ses condoléances mais pour lui "souhaiter toute sa condescendance"...

Lu sur Rue89

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !