Le Parti communiste français officialise son accord avec La France insoumise pour les élections législatives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le Parti communiste français officialise son accord avec La France insoumise pour les élections législatives dans le cadre de la Nouvelle Union Populaire écologique et sociale (NUPES).
Le Parti communiste français officialise son accord avec La France insoumise pour les élections législatives dans le cadre de la Nouvelle Union Populaire écologique et sociale (NUPES).
©Thomas COEX / AFP

NUPES

Le Parti communiste français officialise son accord avec La France insoumise pour les élections législatives

Le texte de l'accord avec les Insoumis a fait l'objet d'un vote du Conseil national du PCF ce mardi. Le Parti communiste intègre officiellement la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES).

Après Génération.s et Europe Ecologie Les Verts, le Parti communiste intègre officiellement la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) pour les futures élections législatives. Cette union rassemble le parti de La France Insoumise, le parti écologique EELV et le parti Génération.s fondé par Benoît Hamon. Cette alliance à gauche doit permettre de peser lors des résultats des législatives et pour obtenir une cohabitation avec Emmanuel Macron. Le leader de La France insoumise souhaite accéder ainsi à la fonction de Premier ministre.

Afin d’officialiser son accord avec LFI, le Parti communiste français a publié un communiqué :

« Nous souhaitons fédérer sur la base d'un programme ambitieux toutes les forces qui le partagent, en respectant leur pluralité et leur autonomie ».

Les deux formations se sont mis d'accord sur de nombreux points programmatiques, mais ne mentionnent pas la sortie du nucléaire, à laquelle les communistes sont opposés.

Selon des informations de BFMTV, le PC aurait obtenu 50 circonscriptions dont 16 jugées gagnables.

Les négociations se poursuivent avec le Parti socialiste mais s’avèrent plus difficiles.

Bernard Cazeneuve, l’ancien premier ministre de François Hollande, a d’ailleurs annoncé dans une publication sur Facebook qu’il quittera le PS si les négociations actuelles avec La France insoumise aboutissent.

La France insoumise a fixé un ultimatum (jusqu’à ce mardi soir) au Parti socialiste pour les négociations et pour cet accord éventuel.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !