Le Pape réclame la fin de "l’extermination" en Syrie dans son message de Pâques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Pape réclame la fin de "l’extermination" en Syrie dans son message de Pâques
©ANDREAS SOLARO / AFP

Prière

Le Pape réclame la fin de "l’extermination" en Syrie dans son message de Pâques

Le pape François a réclamé dimanche le respect du "droit humanitaire" en Syrie, lors de son message de Pâques avant la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi.

Le pape François, lors de son message de Pâques avant la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi prononcé depuis la loggia de la basilique Saint-Pierre, a demandé dimanche "des fruits de paix pour le monde entier, à commencer par la bien-aimée et tourmentée Syrie, dont la population est épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin".

"En cette fête de Pâques, que la lumière du Christ Ressuscité éclaire les consciences de tous les responsables politiques et militaires, afin que soit mis un terme immédiatement à l’extermination en cours, que soit respecté le droit humanitaire et qu’il soit pourvu à faciliter l’accès aux aides dont ces frères et soeurs ont un urgent besoin, assurant en même temps des conditions convenables pour le retour de tous ceux qui ont été dispersés", a-t-il dit.

Le pape François a aussi appelé "à la réconciliation en Terre Sainte, blessée encore ces jours-ci par des conflits ouverts qui n'épargnent pas les personnes sans défense".

Enfin, le pape a encouragé "le dialogue" en cours dans la péninsule coréenne. "Que ceux qui ont des responsabilités directes agissent avec sagesse et discernement pour promouvoir le bien du peuple coréen et construire des relations de confiance au sein de la communauté internationale".

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !