Le pape François exprime sa colère face à la "maladie de l'humanité", la prostitution | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le pape François exprime sa colère face à la "maladie de l'humanité", la prostitution
©ANDREAS SOLARO / AFP

Communauté Pape Jean XXIII

Le pape François exprime sa colère face à la "maladie de l'humanité", la prostitution

La prostitution est une "maladie de l'humanité", selon le pape François. Il a exprimé sa pensée dans le cadre de la préface d'un livre du père Aldo Buonaiuto.

Le pape François a signé la préface d'un livre du père Aldo Buonaiuto, prêtre auprès de la Communauté Pape Jean XXIII, une association caritative catholique qui accueille des pauvres, des prostituées ou des adolescents ayant des problèmes.
Un extrait du texte du pape a été publié lundi dans le quotidien La Repubblica.

"Toute forme de prostitution est une réduction en esclavage, un acte criminel, un vice dégoûtant qui confond faire l'amour avec le soulagement des propres instincts en torturant une femme sans défense. […] Une personne ne peut jamais être mise en vente. […] C'est une maladie de l'humanité, un mode erroné de penser de la société. Libérer ces pauvres esclaves est un geste de miséricorde et un devoir pour tous les hommes de bonne volonté. Leur cri de douleur ne peut laisser indifférents ni les individus ni les institutions".

Le pape indique également dans ce texte qu'il s'est rendu dans une maison d'accueil de la Communauté Pape Jean XXIII, à la rencontre de femmes. Il explique leur avoir demandé pardon "pour les tortures qu'elles ont dû supporter à cause de clients, qui sont nombreux à se définir comme chrétiens".

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !