Le pape François a exprimé sa "volonté" d'aller en Irak en 2020 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le pape François a exprimé sa "volonté" d'aller en Irak en 2020
©ALBERTO PIZZOLI / AFP

Soutien aux Eglises orientales

Le pape François a exprimé sa "volonté" d'aller en Irak en 2020

Le pape François a la volonté de se rendre en Irak en 2020. Il a fait cette annonce le lundi 10 juin depuis le Vatican.

Le pape François pourrait se rendre en Irak l'an prochain. Le souverain pontife a évoqué ce projet lors d'un discours alors qu'il recevait les participants de la Réunion des œuvres d'aide aux Eglises orientales (ROACO). 

"Une pensée insistante m'accompagne quand je pense à l'Irak, où j'ai la volonté d'aller l'année prochaine, afin qu[e l'Irak] puisse se tourner vers l'avant à travers une participation pacifique et partagée de la construction du bien commun".

Le pape souhaite que "le pays ne tombe pas dans les tensions provenant des conflits latents entre les puissances régionales". 

Il s'est réjoui des "voix d'espérance et de consolation" offertes par les membres de la ROACO. 

Selon le Vatican, les conditions de sécurité pour le déplacement du pape en Irak devront être renforcées. Après avoir effectué un séjour en Irak, le cardinal Pietro Parolin, numéro deux du Vatican, avait précisé en janvier que ce voyage pour le pape nécessitait un "minimum de conditions [qui] ne sont pas actuellement réunies".  

Pietro Parolin considérait que "le problème du terrorisme n'a pas été résolu". Il estimait que "les racines de ce phénomène sont encore présentes". 

La sécurité devrait donc être renforcée lors de la visite du pape qui pourrait être organisée en 2020, selon les souhaits du pape François. 

Cette déclaration n'est pas une véritable annonce officielle. Il est arrivé par le passé que le pape prévoie des déplacements qui ne se sont pas réalisés, notamment au Soudan du Sud. 

Aucun pape n'a encore foulé le sol irakien. 

La Libre Belgique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !