Le Ministère de l'Intérieur afghan assure "un transfert pacifique du pouvoir à un gouvernement de transition" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Ministère de l'Intérieur afghan assure "un transfert pacifique du pouvoir à un gouvernement de transition"
©LAGHMAN, AFGHANISTAN

Peur sur la ville

Le Ministère de l'Intérieur afghan assure "un transfert pacifique du pouvoir à un gouvernement de transition"

Après six mois d'avancées, les talibans sont aux portes de Kaboul et le ministre de l'intérieur Abdul Sattar Mirzakwal essaie de rassurer la population.

C'est la débacle pour le gouvernement afghan. Les Talibans sont devant Kaboul et ils se rapprochent du coeur du pourvoir. À l'heure actuelle, les combattants ont reçu l'ordre de ne pas rentrer dans la capitale et l'un des porte-parole des insurgés islamistes l'a affirmé sur Twitter "L'Emirat islamique ordonne à toutes ses forces d'attendre aux portes de Kaboul, de ne pas essayer d'entrer dans le ville". 

En réaction, le ministre de l'Intérieur a annoncé dans un message vidéo qu"transfert pacifique du pouvoir vers un gouvernement de transition" allait se passer et que "Les Afghans ne doivent pas s'inquiéter (...) Il n'y aura pas d'attaque sur la ville [de Kaboul].".

Pendant ce temps là, les occidentaux préparent le retrait de leurs ressortissants et Joe Biden a envoyé 2 000 soldats supplémentaires à Kaboul pour sécuriser l'évacuation des civils augmentant le contingent à 5 000 soldats. De plus, il a menacé les insurgés islamistes de représailles en cas d'attaques contre les citoyens américains. 







À Lire Aussi

Afghanistan : une guerre perdue pour les États-Unis ?
Francinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !