Le Kremlin souhaite se rapprocher de l'Iran | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Kremlin souhaite se rapprocher de l'Iran
©

Amitié

Le Kremlin souhaite se rapprocher de l'Iran

Une volonté de coopération affirmée au cours d'un entretien téléphonique à l'initiative de Mahmoud Ahmadinejad.

Récemment réélu Président de la Russie, Vladimir Poutine a décidé de renforcer la coopération avec son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Une confiance réciproque qui aurait été renouvelée au cours d'un entretien téléphonique à l'initiative de Téhéran, selon le Kremlin.

"MM. Poutine et Ahmadinejad se sont dits prêts à continuer le développement de la coopération russo-iranienne. Au cours de l'entretien, ils ont établi les perspectives de contacts ultérieurs entre les chefs d'Etat", a indiqué le Kremlin sur son site officiel.

Moscou entretient des relations militaires et commerciales étroites avec Téhéran. Cependant, la Russie a soutenu les sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’encontre de l’Iran, soupçonné par les Occidentaux de développer des armes nucléaires. Un appui aux sanctions qui aurait été donné à contrecœur.

Une grande partie de la communauté internationale, Israël en tête, soupçonne l'Iran de vouloir, sous couvert de programme nucléaire civil, se doter de la bombe atomique, ce que dément Téhéran. La Russie a construit la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr qui est entrée en service en 2011.

Téhéran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont tenu des discussions sur le programme nucléaire iranien le 14 avril à Istanbul.

Lu sur 20minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !