Le Havre : un homme tue sa mère, qui aurait voulu l'empêcher de partir faire le djihad en Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Le Havre : un homme tue sa mère, qui aurait voulu l'empêcher de partir faire le djihad en Syrie
©Reuters

Enquête

Le Havre : un homme tue sa mère, qui aurait voulu l'empêcher de partir faire le djihad en Syrie

Selon la police, le suspect a reconnu sa radicalité et souffrirait d'antécédents psychiatriques.

Selon les informations d'une source policière relayées ce lundi par France Info, un jeune homme a reconnu avoir tué sa mère âgée de 62 ans dans le quartier de Graville, au Havre. Cet individu âgé d'environ 25 ans aurait déclaré avoir étranglé sa mère avec un lacet, car cette dernière tentait de l'empêcher de se rendre en Syrie pour aller faire le djihad.

D'après cette même source, le jeune homme a également reconnu sa radicalité et souffrirait d'antécédents psychiatriques. Il a lui-même prévu la police peu de temps après les faits, à 5h30 du matin. 

Selon France Bleu Normandie, cet individu "se serait radicalisé tout récemment", et "ne fréquentait pas la mosquée du Havre". Il s'était rasé la tête et laissé pousser la barbe ces derniers jours. Dans le quartier de Graville où il a grandi, ses amis d'enfance sont choqués. Le jeune homme était sans emploi et avait travaillé comme intérimaire comme peintre en bâtiment. Il vivait avec sa mère qui était en instance de divorce. Son père vit dans l'appartement à l'étage au-dessus. Il a une petite sœur et un grand frère", peut-on lire sur le site de France Bleu. 

>>>> À lire aussi : Tentative d'attentats aux bonbonnes de gaz : l'été qui a changé la France a-t-il aussi changé les aspirants terroristes ?

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !