Le gouvernement opte pour le gel des retraites pendant six mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le gouvernement opte pour le gel des retraites pendant six mois
©

Mauvaise nouvelle

Le gouvernement opte pour le gel des retraites pendant six mois

Par ailleurs, les retraites complémentaires Arrco et Agirc, versées aux retraités du secteur privé, vont elles aussi stagner cette année.

C'est 15 millions de retraités qui vont être touchés. Leurs pensions de base ne seront pas revalorisés au 1er avril, comme d'habitude, mais au 1er octobre, a annoncé Les Echos ce mardi. Ce gel de six mois devrait permettre d'économiser 800 millions d'euros, espère le gouvernement. Les pensions complémentaires Arrco et Argic des retraités du secteur privé stagneront également en 2014.

Ce, à cause de la faiblesse de l'inflation et d'un accord signé entre les organisations patronales et les syndicats gestionnaires de l'Argic-Arrco. Le but étant de redresser les comptes de ces deux régimes, pénalisés par la crise. Pour compenser une inflation plus basse que prévue, les retraites auraient dû baisser mais les partenaires sociaux ont tenu bon pour les empêcher de reculer, à défaut d'augmenter. 

Cela aurait pourtant permis une économie de 550 millions d'euros pour l'année prochaine. Une question sera donc abordée lors des conseils d’administration : l’Agirc et l’Arrco pourront-ils récupérer cette somme à partir de 2015, si l’inflation remonte ? Cela voudrait dire que les retraités perdraient encore une fois du pouvoir d’achat. "Il n’est pas question de trancher ce débat aujourd’hui. Il devra faire l’objet d’une négociation entre partenaires sociaux en 2015", a répondu Philippe Pihet, vice-président (FO) de l’Arrco.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !