Le Front national convoque "quelques dizaines de candidats" en commission de discipline pour des dérapages pendant la dernière campagne électorale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le Front national convoque "quelques dizaines de candidats" en commission de discipline pour des dérapages pendant la dernière campagne électorale
©Reuters

Ménage

Le Front national convoque "quelques dizaines de candidats" en commission de discipline pour des dérapages pendant la dernière campagne électorale

Pendant les élections départementales, de nombreux propos racistes ou xénophobes avaient créé la polémique.

Le secrétaire général du FN, Nicolas Bay, a annoncé à l'AFP que "quelques dizaines de candidats" du Front national seront convoqués en commission de discipline, les 28 et 29 mai prochains. En cause, les nombreux dérapages sur les réseaux sociaux qui ont marqué la dernière campagne électorale, comme l'Obs en détaillait la teneur en mars dernier.

Des propos racistes, xénophobes ou antisémites dont Marine Le Pen avait tenu à fermement condamner. "Je suis en total désaccord avec ces gens-là. D'ailleurs en tant que présidente du Front national, je les suspends, je les convoque devant la commission des disciplines systématiquement, et ils sont en règle générale exclus du Front national" avait-elle expliqué, mi-mars, toujours à l'AFP. Les propos polémiques de son père n'ont pas arrangé les choses et la commission va désormais sévir.

Une décision attendue mais qui tardait à venir. Dans un premier temps, les convocations devaient avoir lieu courant avril. Ce sera "un peu plus tard que prévu compte tenu du délai de convocation" s'est justifié Nicolas Bay. Parallèlement, c'est le sort du président d'honneur, Jean-Marie Le Pen, qui sera étudié, dès lundi.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !