Le festival Hellfest privé de subventions après le salut nazi d'un artiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le festival Hellfest a refusé d'annuler la performance du groupe américain Down, dont le chanteur Phil Anselmo avait fait un salut nazi sur scène.
Le festival Hellfest a refusé d'annuler la performance du groupe américain Down, dont le chanteur Phil Anselmo avait fait un salut nazi sur scène.
©

Polémique

Le festival Hellfest privé de subventions après le salut nazi d'un artiste

"Il est hors de question que le Conseil régional accepte sans broncher que des incitations à la haine raciale ou religieuse s’affichent sur les scènes qu’il finance", estime la présidente de la commission culture à la région Pays de la Loire, Laurence Garnier.

Selon le quotidien Ouest-France, la région Pays de la Loire a décidé dimanche 7 février de ne pas verser de subventions aux organisateurs du festival Hellfest, qui ont refusé d'annuler la performance du groupe américain Down, dont le chanteur Phil Anselmo avait fait un salut nazi sur scène. Ce retrait de subventions représente 20 000 euros de perte sur les 16 millions d'euros du budget total.

La présidente de la commission culture à la Région, Laurence Garnier s'est dite "profondément choquée" du choix des programmateurs. "Il est hors de question que le Conseil régional accepte sans broncher que des incitations à la haine raciale ou religieuse s’affichent sur les scènes qu’il finance", a-t-elle estimé, ajoutant que cette subvention de 20 000 euros n'était en rien "vitale" pour le déroulement de cet événement. Laurence Garnier a par ailleurs expliqué que le montant de cette subvention sera consacré à d'autres projets culturels. 

Selon Ben Barbaud, directeur du festival Hellfest (cité par Ouest-France), Phil Anselmo "est un provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre. Il a fait une énorme erreur. Mais des gens qui font des raccourcis populistes et qui disent des horreurs quand ils ont trois grammes d’alcool, on peut en trouver beaucoup, y compris en Vendée".

 
Lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !