Le dépeceur canadien devrait être extradé d'ici fin juin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Le dépeceur canadien
devrait être extradé d'ici fin juin
©

Retour au pays

Le dépeceur canadien devrait être extradé d'ici fin juin

Arrêté à Berlin, Luka Rocco Magnotta a été présenté mardi à un magistrat allemand.

[Mis à jour le 7 juin à 13h10]

Luka Rocco Magnotta devrait finalement être extradé d'ici fin juin, a annoncé le porte-parole du parquet de Berlin Martin Steltner, précisant "nous espérons qu'il puisse être extradé d'ici la fin du mois" vers le Canada.

[Mis à jour à 15h50]

Luka Rocco Magnotta devrait bientôt faire son retour au Canada. Le pays s’apprête à demander son extradition, demande à laquelle le jeune homme ne s’opposera pas.  "Il a été présenté à un juge qui a confirmé son arrestation. Il a dit qu'il ne s'opposerait pas à son extradition", a souligné Martin Steltner, porte-parole du parquet allemand, ce qui rendra la procédure "plus rapide et plus facile".

[Mis à jour à 10h41]

Le parquet allemand a indiqué que Luka Rocco Magnotta serait présenté aujourd'hui à un juge allemand afin qu'il lui signifie les charges pesant contre lui"Le suspect va être présenté aujourd'hui au juge qui va lui confirmer sa mise en détention" , a précisé un porte-parole du parquet allemand, ajoutant que la procédsure d'extradition vers le canada pourrait durer "quelques jours".

[Mis à jour à 08h00]

Dans un billet de blog, le voisin de siège de Luka Rocco Magnotta sur le vol Montréal-Paris du 26 mai témoigne : il décrit un jeune homme androgyne, au look d'ado, vêtu d'un t-shirt Mickey et d'un pantalon kaki, agité, qui passe le vol tourné vers le hublot avant de se lever pour aller dans le fond de l'avion et pleurer.

[Mis à jour mardi 5 juin à 07h45]

Les premières images de l'arrestation de Luka Rocco Magnotta das un cybercafé à Berlin sont disponibles. L'homme devrait être extradé vers le Canada rapidement.



[Mis à jour à 16h40]

Luka Rocco Magnotta, dit "le dépeceur de Montréal" aurait été arrêté à Berlin, selon le quotidien allemand Bild qui ajoute que la police aurait attrapé le tueur dans un cybercafé. Son arrestation a été confirmée par la police allemande à l'agence de presse Reuters.

L'homme faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international depuis la semaine dernière.

[Mis à jour à 7h10]

Après Clichy-la-Garenne, le 17e arrondissement de Paris et Bagnolet, la trace de Luka Rocco Magnotta aurait été repérée dans l'est de Paris grâce à son téléphone portable, plus précisément dans le quartier de Bastille.

Selon Libération, le jeune homme, à court d'argent, pourrait avoir commis deux vols, dont l'un dans une parfumerie.

[Mis à jour à 17h]

Luka Rocco Magnotta signalé dans un hôtel de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis. La police a suivi sa piste grâce notamment à son téléphone portable.

Il a ainsi été signalé dans un hôtel de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, où les policiers, alertés par un témoin, se sont rendus samedi, a indiqué dimanche une source proche de l'enquête.

Le suspect avait quitté sa chambre, dans laquelle les enquêteurs ont retrouvé des affaires, dont des revues pornographiques et des sacs vomitoires de la compagnie aérienne empruntée il y a plus d'une semaine par le suspect entre le Canada et la France, selon cette source.
Les policiers ont également établi que le téléphone portable de Luka Rocco Magnotta avait été repéré samedi, grâce à une borne relais, dans l'est parisien, a ajouté cette source.
"Les enquêteurs sont certains que le dépeceur est ou a été en Ile-de-France et particulièrement à Paris depuis au moins vendredi", a affirmé une source policière, expliquant que cette certitude s'appuie sur des témoignages et des éléments matériels.

C'est confirmé : le tueur canadien est bien sur le sol français. L’enquête policière semble se resserrer du coté de l'est parisien. Le tueur présumé aurait été aperçu dans le 17e arrondissement, rue des Batignolles dans un bar et deux hôtels. Le gérant d'un des bars a reconnu le fugitif.

 Une femme du quartier a témoigné ce dimanche pour RMC. Elle dit lui avoir parlé vendredi soir. Il aurait frappé à sa porte : "Il voulait rentrer pour finir la fête avec nous a la maison". "On va faire une after tous ensemble" aurait-il lancé.

Prévenue que Luka Rocco Magnotta pouvait être dans le quartier , la femme a reconnu le tueur à partir de ses photos sur Internet, et a ensuite averti la police.

 Un témoin aurait déclaré avoir vu ce vendredi soir les policiers emporter des bouteilles de Coca-cola vides en prenant la précaution de ne pas y déposer d'empreintes. 
 
Plusieurs investigations techniques de la Direction centrale de la police judiciaire ont permis également aux enquêteurs d'orienter leurs recherches sur le secteur de l'Est parisien. Selon le journal le Parisien, l'homme de 29 ans aurait passé quelques soirées, du côté de la place de la Bastille.
 
Il aurait aussi été aperçu mercredi a Clichy-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine. Selon le journal le Parisien, l'homme de 29 ans aurait passé quelques soirées, du côté de la place de la Bastille.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !