Le déficit français en 2015 atteindra 3,7% du PIB au lieu de 3%, selon la Commission européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le déficit français en 2015 atteindra 3,7% du PIB au lieu de 3%, selon la Commission européenne
©

Bof

Le déficit français en 2015 atteindra 3,7% du PIB au lieu de 3%, selon la Commission européenne

La France évitera toutefois la récession en 2013 avec une croissance de 0,2%.

Mauvaise nouvelle pour la France : ses finances n'iront pas mieux avant un bon moment. Selon la Commission européenne, le déficit du pays atteindra 3,7% en 2015, au lieu des 3% espérés. Pierre Moscovici avait déjà annoncé, le 11 septembre dernier, que le déficit public français déraperait et s'établirait à 4,1% du PIB en 2013. Selon lui, il devrait atteindre 3,6% en 2014 mais passer sous la barre des 3% à la fin 2015. Des chiffres qui étaient déjà moins bons que les précédentes estimations du gouvernement - en avril -, qui faisaient état d'un retour à 2,9% dès 2014.

Une "bonne" nouvelle toutefois, la France échappera à la récession en 2013. La croissance devrait atteindre 0,2%. Mieux, la Commission prévoit, comme une croissance de 0,9% en 2014 puis de 1,7% en 2015, exactement conforme aux prévisions de Paris. La Commission doit dire le 15 novembre prochain si elle est satisfaite ou non du projet de budget de la France pour 2014. Une prérogative qu'elle exercera dans le cadre d'une mesure qui l'autorise à demander aux Etats de revoir leur budget en cas de dérapage anticipé du déficit public et de la dette.

La situation de la zone euro n'est toutefois pas des plus enviables non plus. Son PIB sera en hausse de 1,1%, soit une croissance moins forte que prévue. La croissance des 17 pays devrait toutefois s'accélérer à partir de 2015 avec un PIB à +1,7%. Le chômage devrait, lui, commencer à chuter à partir de 2015 dans la zone euro. La Commission européenne estime qu'il devrait se replier à 11,8% au lieu des 12,2% qu'il connaît actuellement. Un taux qui devrait rester inchangé en 2014.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !